AU BORD DU MONDE. EXIL ET RÉSISTANCE.



Du 26 mai au 22 octobre 2018

avec

Max Lingner /  Hans Hartung / Boris Taslitzky /
Karl-Otto Götz / Marcelle Loubchansky / Ceija Stojka /
Rahma Hajji Azzouz / Jephan de Villiers (accompagné d'un texte de Joël Bastard) /
Paul Le Rabo / Abel Reis / Bruce Clarke / Nawras Shalhoub /
Walid El Masri / Hafiz Adem / Genjo Selwa

Le thème « Exil et Résistance » se réfère pour cette exposition aux guerres et conflits de la seconde moitié du XXe siècle et à celles de ce début de siècle : barbaries (pays sous occupation, génocides, internement, emprisonnement, déplacement, exil, …) et résistances. Des artistes ont exprimé cet exil et cette résistance Ceux présentés pour cette exposition sont nés entre la fin du 19e et la fin du 20e siècle, ils sont entrés en résistance par l’exil politique et/ou exil intérieur. Pour la première génération l’expression artistique s’est modifiée en profondeur par ses formes et ses contenus comme pour reconstruire l’humanité après les traumatismes de la guerre. A travers le tachisme, l’informel, l’abstraction lyrique, l’art brut, le psychisme, la sensibilité, le monde intérieur sont mis au centre de la création dans le tournant d’après-guerre 39/45. Aujourd’hui des artistes contemporains ayant fui des conflits, artistes soutenant leurs causes, s’expriment de manière plus réaliste. La création artistique devient aussi un moyen de sensibiliser de façon plus directe l’opinion public. Les caricaturistes et dessinateurs de presse des différentes époques ont toujours eu ce rôle de dénoncer l’inacceptable de façon incisive et sont directement menacés. Environ quinze artistes de différentes générations et pratiquant diverses expressions artistiques ont été choisi (sous réserve) pour représenter cette lutte de survie et d’espoir pour la liberté et la paix. Le choix s’est fait selon les possibilités, les rencontres, les opportunités et ne peut prétendre recouvrir toutes les tendances artistiques et culturelles liées à l’exil et à la résistance de ces périodes de l’histoire.