ENTRE DEUX LIVRES





Hier, au bord du canal, un vieil homme parlait dans une chaise roulante poussée par son fils. Il lui racontait ses voyages, son impatience, ses trafics en tous genres et ses colères, l’alcool et la drogue. Il avait même était blessé au révolver par un homme qui l’aimait passionnément. Raconte-moi tout papa. Il avait été violé par des militaires avinés, pantalons aux chevilles, ça remuait derrière. Sa face fut définitivement déchirée contre le mur. Et puis, bien plus tard, la rencontre avec sa mère. Ta mère, quelle beauté, quelle bonté. Elle m’a sauvé. J’étais épuisé, malade. Elle a rafraîchi mon âme brûlante, car je brûlais. Tout allait si vite. Le vieil homme bavait sur sa chemise et le fils l’épongeait, lui remettait en place son chapeau de paille. La canicule faisait bouillir les cervelles. Dans l’allée de l’hospice, une infirmière décida que tout le monde devait rentrer dans le réfectoire, à l’ombre des ventilateurs. Allez monsieur Rimbaud, il faut rentrer maintenant, vous allez attraper une insolation. J’espère que vous avez fait une agréable promenade.

D.D en parle un peu sur Radio Univers